Languages

Implants Plaques SIT

Barre SIT 1ÉTUDES DYNAMIQUES DE CONTRAINTES.

 

 
ETUDE RÉALISÉE PAR LE LABORATOIRE IFSTTAR

 

Barre SIT 1IMPLANT CLASSIQUE 13mm vs. IMPLANT MIXTE SADDLE 6mm + PLAQUE DE STABILISATION

 

 

Ces études menées conjointement avec le Laboratoire de Biomécanique de l’Université de Marseille (France) démontre clairement la supériorité de tenue du système HRS, implant plus plaque de stabilisation, de SIT par rapport à un simple implant cylindrique.

Etude Dynamique 1Pour cette simulation numérique dynamique des contraintes appliquées aux implants cylindriques et au système HRS, les paramètres suivants ont été fixés : 

• Hauteur d’os : 13 mm


• Qualité d’os : Spongieux D1 et D4


• Épaisseur de la corticale : 2 mm puis 1 mm


• Implant cylindrique seul : Ø 4 mm / Lg. 13 mm


• Implant + plaque : implant Ø 4mm  /Lg.6mm / plaque + 4vis

On a procédé à un maillage volumique de l’os cortical et spongieux et à un maillage surfacique des vis.
On charge un cycle de mastication suivant 2 axes : cisaillement et enfoncement. Les forces sont appliquées 8 mm au-dessus de l’implant pour simuler la présence de la dent.

Etude Dynamique 3Etude Dynamique 4

 

 

IFSTTAR

Laboratoire de Biomécanique Appliquée

Département Santé Sécurité

UMRT24 IFSTTAR - Aix-Marseille Université

 

LES RÉSULTATS

Les résultats obtenus montrent :

• Une concentration des contraintes sur l’os cortical autour de l’implant simple vs. Une concentration des contraintes autour des vis pour l’implant mixte

• Une augmentation de 20 % de résistance à la rupture en faveur de l’implant mixte de 6 mm
• Une amélioration du seuil de rupture de 50% pour une corticale de 1 mm grâce à l’implant mixte Saddle 3D
• Une amélioration du même ordre en axe z cisaillement grâce à l’implant mixte
• La qualité de l’os est peu influente 

Resultat Etude dynamique 1

Resultat Etude dynamique 2

 

CONCLUSION DE L’ÉTUDE


• Le système HRS implant + plaque de stabilisation avec vis à un meilleur ancrage dans l’os quelle que soit son épaisseur


• Le système HRS représente une plus-value absolue en termes de tenue dans des corticales faibles


• Le système HRS améliore la résistance au cisaillement, effort le plus pénalisant pour l’implant, grâce à la plaque de stabilisation


• L’utilisation de la plaque de stabilisation augmente la résistance globale de l’implant aux contraintes d’au moins 20 %, même en cas de réduction de la taille de l’implant (de 13 mm à 6 mm)


• La plaque de stabilisation absorbe une grande partie des contraintes qui s’exercent sur l’implant, ce qui favorise l’ostéointégration de l’implant


• La répartition des contraintes à chaque point d’ancrage entraîne une amélioration de plus de 50 % du seuil de rupture